Écrit par Roxanne Ducharme, technicienne en diététique

Savez-vous que 47% du gaspillage alimentaire se fait dans les foyers? Les Canadiens gaspillent en moyenne 40% des aliments qu’ils achètent. Cette statistique est très choquante pour moi. Ça me fâche même un tout petit peu. Pourquoi? Parce que les producteurs d’ici travaillent tellement fort pour nous offrir des produits de qualité. Parce que ce n’est pas donné à tous d’avoir les moyens et les ressources pour manger à sa faim (et je ne parle pas seulement des pays sous-développés, mais aussi de chez nous au Québec). Parce que j’estime travailler trop fort pour me permettre de jeter presque la moitié des aliments que j’achète. Parce que personne n’a les moyens de jeter de l’agent directement aux poubelles. Et pourtant…c’est ce qui se passe en ce moment! Cet article n’est pas pour vous faire sentir mal, bien au contraire! C’est pour vous sensibiliser à ce très gros problème qu’est le gaspillage alimentaire et vous guider afin de réduire votre consommation et ainsi, vous permettre de faire des économies!

Trucs et astuces

Voici quelques trucs qui vous permettront de réduire le gaspillage alimentaire!

  • Planifier vos repas à l’avance (lire l’article que j’ai écrit à ce sujet!)
  • Si vous avez des légumes moins beaux, faire des potages ou des soupes aux légumes. Si vous n’avez pas le temps de faire cuire les légumes, il suffit de les parer et de les faire congeler jusqu’à ce que vous soyez prêts de les utiliser.

  • Votre réfrigérateur n’a pas besoin d’être plein. S’il n’y a que ce dont vous avez besoin et qu’il a l’air bien vide, ça sera plus simple de le nettoyer régulièrement et d’en faire l’inventaire.
  • Si vous avez des restes, les entreposer immédiatement au congélateur s’ils se congèlent. Si vous les mettez au réfrigérateur et êtes comme moi, vous les oublierez derrière une pinte de lait.
  • Avant de partir faire l’épicerie, faites l’inventaire de ce que vous avez déjà!
  • Faire une liste d’épicerie et s’en tenir à ce dont on a besoin. La plupart des aliments que vous gaspillerez sont des achats impulsifs!
  • N’allez pas faire l’épicerie le ventre vide! Si vous avez faim, vous serez tenté d’acheter plus d’aliments…qui termineront leur vie aux poubelles!
  • La mention « meilleure avant » ne veut pas dire que votre aliment n’est plus propre à la consommation. Les entreprises utilisent cette mention pour la fraîcheur des aliments comme le yogourt ou les autres produits frais. À l’exception des viandes, volailles et poissons, vous pouvez consommer les aliments bien au-delà de la date indiquée sur l’emballage.
  • Préparez vos légumes à l’avance. S’ils sont déjà coupés, vous serez plus tentés de les utiliser.
  • Achetez des aliments en vrac. Ainsi, vous aurez une plus grande variété d’ingrédients, mais en moins grande quantité. Un endroit local où vous pouvez vous procurer des aliments en vrac de qualité : Grano-Vrac Épicerie Éco et Bio, située à Sainte-Thècle. Informez-vous, vous pouvez souvent apporter vos propres pots dans ce genre d’épicerie!
  • Ne jetez pas vos pelures ni les bouts de légumes quand vous parez ceux-ci. Gardez-les dans un grand sac de congélation à fermoir de type « Ziploc ». Sortez votre sac lorsqu’il est plein. Mettre dans un grand chaudron, couvrir d’eau, ajoutez du sel et du poivre ainsi que des fines herbes et laissez mijoter 1 à 2h00 pour faire votre bouillon de légumes maison! 

 

 De petits gestes qui feront réellement une différence!

Ce sont des toutes petites habitudes qui feront toute la différence. Il ne faut pas s’attendre non plus d’atteindre la perfection! Chaque petit changement que vous ferez vous reviendra, non seulement dans vos poches, mais contribuera au bien-être de la planète! Pour terminer, voici une recette de chips maison!

Chips de pelures de légumes racines

  • Les pelures de pommes de terres, patates douces, carotte, panais que vous avez utilisés pour une recette
  • 1 gros bol d’eau froide
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • Des épices au goût : herbes de Provence, cari, cumin, poudre de chili, poudre d’ail, poudre d’oignon, zeste de citron, etc. Dans mon cas, j’adore les mélanges cajuns pour cette recette!
  • Gros sel au goût (ça peut être n’importe quelle sorte de sel, j’aime celui-ci pour sa texture).

Avant d’éplucher les légumes, les laver sous l’eau froide avec une brosse. À l’aide d’un économe, éplucher les légumes. Mettre les pelures dans le bol d’eau froide pendant 5 minutes. Égoutter, rincer à nouveau et essorer avec un linge propre. Ces étapes sont pour s’assurer d’enlever le plus de pesticides possible.

Sur une grande plaque couverte d’un papier parchemin, répartir les pelures. Ajouter l’huile, les aromates et le sel et mélanger avec les mains à même la plaque. Mettre au four à    350◦F environ 20 minutes, ou jusqu’à ce que les pelures soient bien croustillantes.

Bon appétit!

 

Références :

Gooch, M., Felfel, A. & Marenick, N. (2010). Food waste in Canada. Value Chain Management Centre. Repéré à http://vcm-international.com/wp-content/uploads/2013/04/Food-Waste-in-Canada-112410.pdf. (Page consulté le 17 avril 2018).

Site internet  Naître et grandir , « Meilleur avant…et encore bon après! », CÔTÉ Stéphanie D.t.p., https://naitreetgrandir.com/blogue/2017/09/07/meilleur-avant-et-encore-bon-apres/, 07-09-2017, page consultée le 17-04-2018.